vendredi 3 mai 2013

Bonsoir à tous ! 
Voici la chronique de "La Mafia du Chocolat", de Gabrielle Zévin, lu grâce au prix "La Voix des Blogueurs", dont je vous parlerai la semaine prochaine !



Ce livre est aussi délicieux qu'un carré de chocolat, savoureux et sucré. Un vrai moment de plaisir ! 

Anya est une jeune fille de 16 ans, assez banale. Elle a un grand frère, Léo, et une petite sœur, Natty. Sa grand-mère, est mourante. Assez normal, si l'on ne compte pas le fait qu'elle soit la fille d'un mafieux, trafiquant de chocolat. Car, oui, le chocolat, au même titre que la caféine, est illégal, puisqu'ils sont considérés tous deux comme des substances addictives. Ainsi, la population new-yorkaises subit de nombreuses interdictions, privations et restrictions. L'eau, la nourriture, sont rationnées.
Anya et sa fratrie essaient à tout prix d'éviter les affaires familiales, depuis que ces dernières ont couté la vie à leurs parents. Pourtant, quand Anya se fait piéger et failli tuer son ex-salaud-de-petit-ami, elle réagit. Car elle ne veut pas qu'il arrive du mal à ses frères et sœurs …

Les personnages sont attachants, travaillés, géniaux.
Anya est loyale, responsable. Elle aime sa famille plus que tout. Sa meilleure amie, Scarlett, est un peu folle. Pourtant, elle est sa meilleure alliée dans les coups durs qu'offre la vie. Et ce depuis toujours … Léo, lui, est un peu attardé. A cause d'un accident dû au travail de son père… Tout le monde le sous-estime, alors, forcément, à un moment, la colère ressortira … Il y a aussi la petite sœur, Natty. Elle est adorable, possédant encore cette fraîcheur enfantine, douce et délicate. Pourtant, elle voudrait être grande, aussi grande que sa sœur ! Il y a aussi la grand-mère, Galina. Très malade, celle-ci a des absences de plus en plus régulières, inquiétantes. C'est une femme pleine de sagesse, qu'elle partagera avec Anya. C'est un personnage tendre, attachant, qui ne manque pas de nous étonner.  Les personnages secondaires deviennent au fur et à mesure plus importants, pour notre plus grand bonheur pour certains, et notre plus grande horreur pour d'autres.
Ce New-York futuriste est un univers délicieux. Certes, le crime organisé règne en maître, et les privations sont omniprésentes, mais pourtant, cet univers m'attire. Il me fait envie, j'aimerai pouvoir le visiter en vrai, le découvrir, le parcourir. C'est un peu comme le temps de la prohibition en Amérique, où l'alcool était interdit. Un univers hostile et pourtant fascinant, un New-York sombre, aux ruelles pavées et aux maisons en briques … J'aurais adoré y être ! 

Parlons désormais un peu de l'écriture de l'auteure. Gabrielle Zévin a une plume très sympathique. Elle nous entraîne dans ce New-York de 2083, avec talent et délice. L'histoire, racontée à la première personne, est entrecoupée de passages où la narratrice s'adresse directement aux lecteurs, et ça donne vraiment super bien ! J'ai adoré ! Son écriture est fluide, sensible et dure à la fois. Elle nous livre ses personnages, avec soin et brio ! Elle nous décrit parfaitement les émotions et le caractère bien trempé de la narratrice, son affection pour sa famille et ses amis, son deuil. Tout est réaliste, parfaitement dépeint. Les scènes sont précises, l'auteure nous emmène où elle le veut. Nous la suivons, avec l'envie d'en voir plus, de découvrir les personnages encore et encore, au plus profond d'eux-mêmes.  Le style est parfait pour un roman de ce genre. Vraiment super !

Vous l'aurez compris, un super roman, une lecture agréable, découverte grâce à La Voix des Blogueurs, ce super prix dont je vous expliquerai le principe la semaine prochaine (livre proposé par Hérisson de Délivrer des livres : sa chronique). Lisez-le, vous ne serez pas déçu.

Théo

0 commentaires:

Publier un commentaire

Salut !!
Merci de laisser une trace de votre passage, avec politesse, cela va de soi !!
Amicalement
Théo