mercredi 18 février 2015


Voilà une chronique qui aurait due être publiée il y a plus d'un mois. Mais le lycée et tout ce qui en découle m'a empêché de l'écrire. Alors, aujourd'hui, posons-nous un instant pour parler de ce polar fascinant, addictif et sanglant.

Oui, c'est un roman qui semble plus fait pour un public adulte. Mais quand les éditions Michel Lafon m'ont proposé ce service de presse, je n'ai pas pu résister, parce que, même si j'en lis peu, j'adore le policier. Et celui-ci est vraiment top ! Tous les ingrédients y sont réunis, ce roman devient une drogue, qui vous rend accro, c'est pourquoi je l'ai avalé en l'espace de deux jours.

Victor Coste est capitaine au sein de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Il pensait avoir tout vu après ses longues années de service, mais quand trois jeunes caïds se font assassiner dans une cité, l'enquêteur repart pour une chasse à l'assassin. De surprises en surprises, l'enquête s'épaissit, s'assombrit, se complexifie. Et on passe d'une série de petits meurtres à un sombre complot politique capable d'embraser la ville de Malceny, et de faire de cette ville d'Ile-de-France le théâtre d'une guérilla urbaine. Mais surtout, on se lance dans une enquête dont on ne voit jamais le bout, où chacun couvre l'autre, où dès qu'on aboutit une solution apparaissent d'autres questions, et d'autres chemins encore, plus sinueux, plus sombres, plus durs. 

La force de ce roman réside dans l'impression de réalité qui se dégage d'un bout à l'autre de l'histoire. Réalité légitimée par le fait que l'auteur, Olivier Norek, est vraiment policier dans la SDPJ93. Et alors, je me dis que s'il existe une certaine vérité dans ce qui est raconté, alors elle est pas jolie jolie la vie, mais vraiment pas. Et alors, les politiques seraient vraiment, mais alors vraiment des gros pourris.

On suit dans ce roman l'enquête menée par le capitaine Victor Coste, et son équipe. La quarantaine, sympathique et solitaire. Ou presque, parce qu'il est depuis peu en couple avec la belle Léa, légiste en chef. Mais bon, il est pas très doué le capitaine Coste, pour ce qui est du couple ... En revanche, c'est un enquêteur hors pair, qui flirte parfois avec les limites de la loi, fait parfois même des petits aller-retour au-delà de cette ligne. Ce personnage est attachant, il nous reste sympathique, agréable. Son équipe, c'est Ronan, Sam et Johanna. Deux hommes, une femme. Trois lieutenants de police prêts, comme leur chef, à tout faire pour arrêter les tueurs. Trois lieutenants complètement dévoués à leur travail, comme Coste. Une équipe unie à laquelle on s'attache, avec lesquels on rigole, on a peur, et on vomit. Par dégoût d'un monde impitoyable, où euros rime avec salauds, où politique rime avec fric, où drogue et deal rime avec jeunesse. Des personnages, il y en a d'autres, de la jeune procureur très mignonne au gamin de treize ans à la tête d'un gigantesque trafic. Et puis, il y a Mme le Maire. Qui, assise derrière son beau bureau, cachée derrière un sourire impeccable, cache bien son jeu. 

Ensuite, il y a le style de l'auteur. Efficace. Réel. Il n'y va pas par quatre chemins, et est même très direct. Le vocabulaire est familier, surtout dans les dialogues, mais tant mieux ! Ça renforce l'effet de réel laissé par ce roman. Un style puissant, cash, qui nous emporte en une page dans les méandres des cités de Malceny, dans les couloirs de la mairie, dans les coulisses de la police.

Alors voilà, ce polar est parfaitement maîtrisé ! Avec habileté, Olivier Norek tire les ficelles d'une enquête sombre, qui sonne quand même drôlement réelle. 
J'adore !
Théo

8 commentaires:

  1. Ce thriller est vraiment excellent :) !!

    RépondreSupprimer
  2. Un avis très tentant et objectif, je le note ! j'aime le genre !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Théo ! Ravi que le lycée te laisse un peu tranquille pour plonger dans Territoires... Ta critique, ou plutôt, ta chronique est excellente et me donnerait même envie de relire mon livre... Merci à toi... les blogueurs sont les nouveaux critiques 2015 et j'y porte beaucoup, beaucoup d'attention. Bonne continuation et longue vie au Cinéma des Livres !! Olivier Norek.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Bonne continuation à vous aussi ;)

      Supprimer
  4. Je suis en pleine lecture de ce thriller et je découvre l'auteur. J'avoue que je suis conquise... très rapidement (déjà par le prologue !).
    Affaire à suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah cool ;)
      Tu me diras ce que tu en as pensé au final ? :)

      Supprimer

Salut !!
Merci de laisser une trace de votre passage, avec politesse, cela va de soi !!
Amicalement
Théo